COLLAB' | Humeur | Mode

No bra, what else ? @godwill_s

12/05/2018

Apparemment, être femme est synonyme d’inconfort : règles, épilation, soutien-gorge… un inconfort auquel nous nous sommes toutes habituées au fur et à mesure. D’ailleurs en toute « fatalité », on s’est toutes déjà dit « et puis merde, tant pis, je suis une femme, je dois assumer. »

Bah vous savez quoi ?

Non, ce n’est pas normal d’être « mal lotie », d’avoir un soutien gorge qui vous blesse sous les aisselles, d’avoir un tampon qui vous donne des douleurs dans le bas de ventre ou encore d’avoir la peau brûlée après une énième épilation à la cire…

Et si on se laissait vivre ? Qui a dit que pour être belle il fallait souffrir ?

Après tout, les femmes les plus belles sont les plus épanouies et les plus heureuses, non ?

Pensez-vous vraiment qu’avoir le visage crispé toute la journée, parce que votre robe est trop petite et vous coupe le souffle, vous rend plus jolie ?

NON.

Et si c’était la même chose avec votre soutien-gorge dont vous ne connaissez même pas la taille, parce que vous choisissez toujours – malgré vos efforts – une taille qui ne vous correspond pas.

Le « No Bra »

Je me suis finalement lancée. Cela fait 6 mois que, pas à pas, je teste le « no bra ».
Ce terme signifie : sortir de chez soi sans soutien-gorge.

Pourquoi ? 

     1. Parce que de plus en plus de médecins et d’études disent que cela n’est pas vraiment bon pour notre corps.

En effet, les soutiens-gorge provoqueraient davantage l’affaissement de la poitrine au lieu de maintenir leur jolie forme ronde et cela a d’autres nombreux inconvénients : les rougeurs, les blessures sur les côtes, etc.

     2. Pour le confort, of course. Eh oui, y en a marre de ces dictats autour de la beauté féminine.

Quasi toute notre sexualité est basée sur notre taille de bonnet. Je ne le redirai jamais assez : nous ne sommes pas un chiffre, mesdames !

     3. Pour faire des économies

Parce qu’en plus, c’est « cheros » ces foutus trucs en dentelle qui grattent ! Et puis, comme, petit à petit, je me construis une garde-robe « capsule » avec de moins en moins de vêtements par souci d’écologie (et aussi parce que je suis une minimaliste dans l’âme)

    4. Pour m’assumer et m’aimer davantage comme je suis

Et oui, il y a 6 mois tout pile, je me faisais opérer d’une hypertrophie mammaire.
J’ai donc réduit ma poitrine (pour des soucis de santé) et suis passée d’un bonnet F à un petit C. Cela a été dur de passer par là, car j’étais persuadée de perdre un « atout de séduction »… Alors qu’au final, je ne me suis jamais autant sentie femme que depuis que j’ai une plus petite poitrine.

Les étapes pour franchir le Cap

 

    1. J’ai d’abord commencé par jeter tous mes soutiens avec armatures et baleines pour ne garder que ceux qui font office de « bandeaux » ou de « brassières ».

    2. J’ai, bien évidemment, jeté tous les soutiens-gorge qui faisaient des effets « push-up », rembourrés,… etc.

    3. J’ai refait ma garde-robe pour qu’elle soit plus adaptée à ma silhouette.

Ici, le top que je porte vient de la boutique en ligne de Godwill’sune jeune marque belge qui se veut « Jeune, Dynamique, Unique, Fun et Déraisonnable ». Tiens donc… ces qualités pourraient aussi qualifier le mouvement « no bra », non ? #lol
On peut trouver sur cet e-shop  de beaux vêtements, des chouettes accessoires, des chaussures et tout ce qui peut rendre une tenue trendy en quelques secondes ! N’hésitez pas à vous inscrire à leur newsletter pour rester au courant de tout et pour bénéficier de -10% sur votre première commande !
Sachez qu’ils livrent aussi en France et au Luxembourg.

J’ai choisi ce top rose à volants car il me permet d’exprimer fièrement mon « no bra » sans que cela ne soit « gênant ». Oui, je sais pertinemment que certaines personnes trouvent cela « vulgaire » de ne pas porter de soutien-gorge. Et j’aimerais savoir pourquoi… Un sein est un sein, non ? Bref, cette blouse permet de dissimuler stratégiquement le fait que je ne porte pas de soutien-gorge tout en étant très féminine et agréable sur la peau.

Sinon, je sais que beaucoup de filles veulent franchir le cap du « no bra » mais n’ose pas pour diverses raisons. Même si une des raisons qui revient en force la question problématique des « tétons » qu’on souhaite sans cesse cacher. Mais avec une blouse comme celle-ci, no souci ! On ne verra rien et vous n’avez pas à vous tracasser pour vos jolis nénés *haha*. Profitez simplement du soleil et de votre futur bronzage… EN TOUTE LIBERTE ! 

Des bisouilles,

P.S. : merci à mon amie Emilie (@mimied96) pour ces belles photos !

P.P.S. : je suis actuellement en plein emménagement avec mon chéri, je suis donc moins présente sur les réseaux ! Mais je reviendrai plus souvent dès que mes cours me le permettront (parce qu’être à l’université signifie examens aussi #oupsi)

 

Only registered users can comment.

  1. Il ne faut pas rire de mon commentaire, car je suis consciente de la stupidité de la chose … Ayant une très petite poitrine, en été c’est 0 stress et donc 0 soutif. PAr contre en hiver je ne sais pas pourquoi je panique, il me les faut … Un jour peut-être aurais-je ton courage ainsi que celui d’une youtubeuse qui a fait une vidéo très drôle à ce sujet !

  2. Vive le no bra. Je suis adepte de cette idée d’être maître de son corps. Si on veut porter un soutien gorge, on en porte un ou sinon on s’abstient. Personne n’a le droit de nous forcer à quoi que ce soit, ni les autres, ni la société. Perso, j’alterne selon les jours. Des fois, j’aime bien que mes nénés soient libres et des fois, j’aime bien les enfermer. J’adore cette sensation de pouvoir faire ce qu’on veut. Si le tété pointe, peut importe, c’est la vie les gars 😉 ahah

    Passe une bonne soirée Shana ! 🙂
    http://lapausemocha.blogspot.fr

    1. « Si le tété pointe, peut importe, c’est la vie les gars » j’aiiiime cette phrase 😀

      Merci Manon pour ton commentaire ❤️
      En effet, j’aime aussi cette sensation de « liberté » et de choisir de faire ce que l’on veut…
      Je continue à porter des soutifs de temps en temps aussi… je ne me mets pas la pression pour arrêter d’en mettre ni pour en mettre un.
      C’est comme pour les jupes, c’est ça être femme hihi

      Bisous et belle journée à toi !

  3. Coucou,

    Je te comprends tout à fait. Je ne porte plus de soutifs depuis environ 8 mois et c’est un vrai bonheur ! Il m’arrive de mettre des bralettes quand j’ai des t-shirts transparents ou moulants (mais c’est rare). J’ai adopté le débardeur sous les hauts transparents et hop le tour est joué ! Je compte d’ailleurs écrire un article sur le no-bra.

    Bonne continuation à toi, à bientôt.

    1. Hello Anja ! 😀
      Cool ça hihi. Envoie-moi ton article quand il sera écrit.
      Pareil que toi, j’essaie de mettre des débardeurs sous les hauts transparents… il faut trouver les bonnes astuces 😉

      Bisous, à bientôt.

    1. Hello ! 🙂
      J’espère qu’un jour, si tu te sens plus à l’aise, tu passeras le cap (rien qu’une fois) et que tu pourras te faire ton avis sur la question !
      Mais comme je le dis plus haut, ce n’est pas forcément fait pour tout le monde…
      Bisous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *